VALORISATION OPTIMALE DE LA MATIÈRE PREMIÈRE 26 juillet 2019

Le groupe Charlois valorise 100% de sa matière première chêne.

 

Il est le premier exploitant forestier en volume de chênes de France (près de 10% du volume total des chênes français mis sur le marché chaque année) et le leader incontesté sur le marché du merrain français. En raison de critères de qualité particulièrement sélectifs pour la fabrication du merrain, seule la moitié du volume acheté est utilisée en merranderie.

 

Les grumes de qualité merrain répondent en effet à des critères de qualité très précis : les arbres ont plus de 150 ans, leur croissance a été lente et leur tronc, rectiligne et de gros diamètre, ne comporte aucun nœuds ni picots. Et sur ces grumes de qualité merrain, débitées en billons puis fendues en quartiers, seul le duramen est utilisé pour la fabrication des merrains. L’écorce, l’aubier et le cœur qui représentent 80% du volume deviennent par conséquent des connexes de merranderie à valoriser.

 

Cette matière première rendue précieuse par sa rareté* nous encourage à optimiser au quotidien l’utilisation de toutes les parties de l’arbre. Les chênes qui ne sont pas utilisés pour produire du merrain se divisent en deux parties. La plus qualitative et la plus proche de la qualité merrain est valorisée en interne en traverses de chemin de fer, en produits de chêne pour l’œnologie ou en bardeaux de chêne. Les chutes de ces produits (écourtures, délignures, sciures…) que l’on nomme « connexes » sont valorisées en externe, en combustible, panneau aggloméré, etc.

 

Quant au houppier de l’arbre, resté en forêt, les plus grosses branches sont débitées en bois de chauffage et le reste du petit branchage est laissé sur place afin de contribuer utilement à l’enrichissement de l’humus et à la biodiversité en servant d’abri pour les insectes et les champignons.

 

 

* En France, les merrains correspondent en moyenne à 1% du volume annuel de production de sciages, bois sous rails et merrains (feuillus) et à 12% de sa valeur. On peut par ailleurs estimer qu’environ 3% des chênes récoltés chaque année en France sont de qualité merrain.

 

 

Photographies : © Christophe Deschanel

Présentation « Rendre au futur ce qui a été légué par le passé »

Ce précepte, véritable plaidoyer en faveur du développement durable, est la règle fondamentale qui guide chacune des actions et activités du Groupe Charlois. Lire la suite