Un projet alimentaire à dimension locale, écologique et de saison 28 juin 2019

Le restaurant du groupe Charlois est engagé depuis plusieurs années dans une démarche visant à privilégier un approvisionnement local qui permet de limiter son empreinte carbone et d’avoir une meilleure connaissance de l’origine des produits. Fumage artisanal du Nohain à Cosne-cours-sur-Loire, Secrets de paysans et Estivin Primeurs à Coulanges-lès-Nevers, Les fromages du val d’Osseux et Les Jardins des Grillons à Rouy ou bien encore les Biscuits Grobost à Saint-Péreuse et l’huilerie Brossard à Raveau, pour n’en citer que quelques-uns, fournissent ainsi une part importante des produits consommés au sein du restaurant.

 

Lorsque l’approvisionnement en circuit court n’est pas possible, les fournisseurs sont triés sur le volet en fonction de leur démarche en faveur de l’environnement et du respect de la biodiversité. Le poisson est par exemple expédié directement par Daniel Kerdavid, marin-pêcheur breton, qui pratique une pêche artisanale à la ligne responsable et qui limite la souffrance animale grâce à la technique japonaise traditionnelle de l’ikijime.

 

Le restaurant sélectionne également ses fournisseurs en fonction de leur propre politique d’approvisionnement. Le boulanger Fabrice Seutin, installé à Narcy, a ainsi été retenu car le blé et les autres céréales qu’il utilise sont issus d’exploitations agricoles situées à moins de quinze kilomètres de sa boulangerie (Garchy pour le blé et le seigle ; Saint-Andelain pour le blé meunier). Quant à la farine, elle est produite à Narcy même, au moulin de Marteauneuf. 

 

Des produits frais et de saison pour le plus grand plaisir des salariés et des clients du groupe Charlois !

 

Visuels © D.R.

 

 

Présentation « Rendre au futur ce qui a été légué par le passé »

Ce précepte, véritable plaidoyer en faveur du développement durable, est la règle fondamentale qui guide chacune des actions et activités du Groupe Charlois. Lire la suite