Quand activité industrielle et biodiversité font bon ménage 24 mai 2019

À Murlin, les actions menées quotidiennement par le groupe Charlois permettent de protéger et de favoriser la biodiversité. La création de nombreuses zones fleuries et d’un jardin potager pour le restaurant, la non-utilisation de produits phytosanitaires, l’installation de ruches, la mise en place d’une promenade Land art… convergent en effet vers une démarche active en faveur de la préservation de la faune et de la flore de ce petit village du Nivernais boisé situé à proximité de plusieurs Zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 1 et de type 2.

 

La présence quotidienne d’animaux, parfois menacés, atteste ainsi de la qualité du milieu naturel murlinois, propice à la biodiversité, comme en témoignent par exemple les essaims d’abeilles retrouvés ces derniers jours près des parcs à merrains et le nid d’oiseau construit dans l’œuvre monumentale Sève.

 

Sébastien Guillerand, apiculteur installé à Poiseux et qui exploite les ruches de Murlin, est intervenu deux fois le 22 mai pour récupérer des essaims naturels. La formation d’un essaim d’abeilles a lieu suite à la division d’une colonie qui se produit lors de la fièvre d’essaimage. L’essaimage de ces derniers jours a été causé par l’abondance du pollen de colza et par conséquent par un excès de production de miel qui aboutit à une augmentation rapide de la population d’une ruche. La fièvre d’essaimage est très souvent liée à la miellée de colza. La colonie étant devenue trop petite pour accueillir toutes les abeilles, quelques éclaireuses partent à la recherche d’une nouvelle ruche et envoient ensuite un signal pour indiquer son emplacement. Si ce signal tarde à venir, les abeilles en surnombre quittent la ruche et se fixent quelque part dans l’attente du signal. Lorsque le nouvel essaim est accessible, il peut être récupéré par un apiculteur pour enruchement. L’essaimage peut également être causé par la présence de deux reines. La plus âgée des deux reines doit alors quitter la colonie pour en former une nouvelle.

Présentation « Rendre au futur ce qui a été légué par le passé »

Ce précepte, véritable plaidoyer en faveur du développement durable, est la règle fondamentale qui guide chacune des actions et activités du Groupe Charlois. Lire la suite