PROGRAMME DE (RE)BOISEMENT – Forêt de la Doué, octobre 2019 15 novembre 2019

L’acte 1 du programme de (re)boisement se poursuit dans la forêt de la Doué à Saint-Aubin-les-Forges. Après avoir préparé et planté les 46 000 arbres prévus pour cette parcelle au cours du mois de mars 2019, les forestiers s’attèlent à présent au dégagement des jeunes plants.

La coupe manuelle des fougères s’effectue au croissant. A ce stade de croissance, les fougères, principal élément de la végétation concurrente, constituent en effet le plus grand obstacle au développement des plants de chêne car elles empêchent la lumière du soleil d’arriver jusqu’à eux. Cette intervention a également pour but de limiter les risques d’écrasement des plants par les fougères dont la fronde* mourante peut, chaque automne, se coucher sur les plants ou qui peuvent, en hiver, ployer sous le poids de la neige. Débarrassée de sa fronde, la fougère peut par ailleurs avoir un rôle utile de gainage pour les plants de chêne.

Les forestiers ont pris la décision de ne pas intervenir plus tôt sur la fronde des fougères car ces plantes ont eu un rôle positif au cours de l’été. Les fougères ont en effet protégé les jeunes plants de l’ensoleillement excessif des mois de juin, juillet et août 2019.

La végétation a de manière générale beaucoup souffert des conditions climatiques au cours de cet été, caractérisé par une importante période de sécheresse et de canicule. Pour la région du massif des Bertranges, la température moyenne enregistrée au cours de l’été 2019 a été comprise entre +1,5°C et +2°C par rapport à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010. Tandis que l’excédent d’ensoleillement a été d’environ 20% par rapport à la moyenne saisonnière de référence 1991-2010 et que le déficit pluviométrique dans les Bertranges se situe entre 40% et 50% par rapport à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 des cumuls de précipitations.

Autant d’aléas climatiques qui poussent les forestiers à faire évoluer leurs pratiques sylvicoles et à optimiser leurs interventions en s’appuyant au maximum sur les processus naturels inhérents aux milieux forestiers.

 

 

* Une fougère est généralement formée d’une tige souterraine, ou rhizome, garnie de racines et portant de grandes feuilles, les frondes. En botanique, la fronde est donc la partie aérienne de l’appareil végétatif d’une fougère.

Présentation « Rendre au futur ce qui a été légué par le passé »

Ce précepte, véritable plaidoyer en faveur du développement durable, est la règle fondamentale qui guide chacune des actions et activités du Groupe Charlois. Lire la suite