Environnement
À suivre et partager L’ONF, acteur incontournable de la gestion durable des forêts 21 septembre 2021

« S’assurer que le forestier renouvelle la forêt est le premier critère de gestion durable dans les forêts publiques. »

 

Particulièrement attentif au respect des milieux forestiers, à leur valorisation ainsi qu’à la durabilité de leur gestion, nous veillons scrupuleusement à l’origine de nos approvisionnements en chênes, en sélectionnant drastiquement nos fournisseurs et en privilégiant systématiquement la certification PEFC.

L’ONF est un acteur incontournable de la gestion des forêts publiques françaises et notre principal fournisseur de chênes. Toutes les forêts domaniales sont aujourd’hui certifiées PEFC. Parmi ces forêts domaniales, les prestigieuses chênaies de Bercé, des Bertranges, de Darney, de Saint-Palais ou de Tronçais constituent des massifs particulièrement prisés par les merrandiers et les tonneliers pour la qualité de leurs chênes à merrain.

Ces chênaies domaniales sont le fruit du travail et du savoir-faire minutieux de plusieurs générations de forestiers dont la continuité de gestion s’étale sur plusieurs siècles.

 

Une gestion durable synonyme de lutte contre le changement climatique

Les forêts constituent, après les océans, l’un des principaux puits de carbone. La forêt française métropolitaine capte chaque année environ 87 millions de tonnes de CO2, soit entre 10 et 15% des émissions nationales de CO2.

La gestion durable permet de préserver ou d’améliorer la séquestration du carbone en forêt, élément central dans la lutte contre le changement climatique, grâce à la règle des 3S :

  • Séquestration : par le mécanisme de la photosynthèse, la forêt capte le CO2 de l’atmosphère
  • Stockage : une partie du carbone contenu dans les arbres reste stockée dans les produits bois utilisés
  • Substitution : l’utilisation du bois en construction et en énergie évite le recours à des matériaux consommateurs en énergies fossiles

La gestion durable des forêts garantit par ailleurs leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour l’avenir, leurs fonctions économiques, écologiques et sociétales sans causer de préjudices à d’autres écosystèmes.

 

En ce qui concerne les forêts gérées par l’ONF, Dominique de Villebonne, directrice adjointe à la direction Forêts et risques naturels, rappelle qu’« aucune action n’est menée sans être guidée par l’objectif et le devoir de renouveler et de transmettre un patrimoine forestier en bonne santé et utile aux générations futures ».

Une volonté de renouvellement et de transmission qui est également inhérente à nos valeurs et à nos engagements qui se traduisent notamment par le programme de reboisement porté par le Fonds Charlois pour l’Art et la Forêt depuis 2019.

 

Pour en savoir plus sur les actions de l’ONF, retrouvez ici son « Rapport d’activités 2020 »

 

Visuels © Christophe Deschanel