Les vitraux de l’église Saint-Martin de Murlin 14 juin 2019

Le soutien du Groupe Charlois au développement du village de Murlin ne date pas d’hier. L’autel de l’église Saint-Martin, taillé dans un chêne séculaire de la forêt des Bertranges, a par exemple été offert à la commune, à la fin des années 1950, par Eugène Charlois, fondateur de la Maison Charlois (1928).

Souhaitant perpétuer ces actions philanthropiques à destination de la commune, le Fonds Charlois pour l’Art et la Forêt a participé au financement du chantier de restauration des vitraux de l’église de Murlin par le jeune vitrailliste, Timothée Barbeyrac, dont l’atelier est installé dans le Donziais, à Colméry.

Afin de rendre hommage à l’environnement naturel de Murlin et aux principales activités du village (merranderie, tonnellerie et agriculture), l’iconographie des vitraux de Timothée Barbeyrac est centrée sur le chêne, la vigne, les céréales et les tonneaux. Le vitrail central du chœur représente le chêne de Mambré où, selon la Genèse, Dieu apparut à Abraham.

Les vitraux de l’église Saint-Martin, dont l’abside en cul-de-four date de l’époque romane, ont aujourd’hui retrouvé leur splendeur et irradient de lumière l’intérieur de cet édifice remanié au cours du 19esiècle.

Présentation « Rendre au futur ce qui a été légué par le passé »

Ce précepte, véritable plaidoyer en faveur du développement durable, est la règle fondamentale qui guide chacune des actions et activités du Groupe Charlois. Lire la suite