Environnement Social
Internet, e-mails : garder le contrôle
Gestes éco-responsables Internet, e-mails : garder le contrôle 26 mars 2021

Être écoresponsable à la maison, c’est bien. Continuer ses efforts dans son entreprise, c’est encore mieux. L’usage d’internet est aujourd’hui incontournable mais il génère de réels impacts environnementaux. Il existe de multiples pistes efficaces pour les réduire, en voici quelques-unes :

 

E-MAILS

À classer dès leur arrivée, il faut par exemple penser à éliminer d’entrée tous les spams, ne pas multiplier les destinataires et éviter l’usage systématique de la fonction « répondre à tous ».

À propos des pièces jointes, elles doivent être légères et bien conçues (fichiers compressés, PDF basse définition, documents optimisés). Certains logiciels permettent d’optimiser les visuels avant de les insérer dans une présentation sans dégradation visible de la qualité, d’autres comprennent une option de compression comme par exemple Squoosh.app (outil de compression en ligne le plus complet) ou encore Compressor.io, qui permettent tous deux de prévisualiser en temps réel la perte de qualité éventuelle de l’image après compression et avant son téléchargement.

Toutefois, lorsque c’est possible, le mieux reste de privilégier les liens hypertextes qui ne demandent aucun téléchargement.

Concernant nos signatures d’e-mails, nous avons choisi CodeTwo pour créer des signatures uniques pour chaque collaborateur. Les logos et visuels, en basse définition, sont stockés dans un cloud et ne nécessitent pas de téléchargement. CodeTwo Email Signatures for Office 365 est développé dans le cadre d’un système de gestion de la sécurité de l’information certifié ISO/IEC 27001 et ISO/IEC 27018

 

VALIDATION DE DOCUMENTS

Afin de valider et signer nos documents dématérialisés (contrats, factures, etc), nous avons choisi DocuSign qui nous permet ainsi une réelle économie de papier.

 

VISIOCONFÉRENCE

Nous avons déployé le système de visioconférence Orange Open Videopresence afin de limiter nos déplacements et ainsi diminuer nos émissions de gaz à effet de serre sur ce poste.

 

INTERNET

Il est recommandé de faire des recherches précises sur le web en utilisant des « mots-clés » pertinents ou la fonction « recherche avancée » et de bien justifier les téléchargements lourds (vidéo, etc.) ou la consultation de sites utilisant des animations flash, gourmandes en énergie.

Nos sites internet sont principalement hébergés chez OVHcloud. En effet, cet acteur du data center est très sensible aux normes environnementales. Sécurisés, plus verts, mais aussi made in France, les data centers d’OVHcloud reposent notamment sur le free cooling, qui permet grâce à un système de refroidissement liquide (avec de l’eau) de baisser la température émise par les ordinateurs. Ce système déjà existant a été industrialisé par OVH et mis en place en 2003. Le circuit fermé permet d’améliorer l’efficacité énergétique et ce sans recourir à des systèmes de climatisation, très consommateurs en énergie. À Roubaix, la chaleur émise par les serveurs est utilisée pour chauffer le campus et la crèche mise à disposition des employés. OVHcloud s’engage à se conformer aux obligations lui incombant en vertu des réglementations suscitées et, particulièrement, du règlement général sur la protection des données (RGPD).

 

DÉMATERIALISATION

Nous incitons nos collaborateurs à préférer les fichiers numériques aux versions imprimables. L’archivage est facilité, peu encombrant, et limite bien sûr considérablement l’utilisation du papier.

 

INFORMATIQUE EN NUAGE (CLOUD COMPUTING)

Pour notre service communication, qui manipule et stocke des fichiers de gros volume, nous avons opté pour l’informatique en nuage depuis près de 15 ans. Toutes nos applications déployées ces 2 dernières années – DocuSign, TEAMS, ERP Sage X3 (progiciel de gestion), YOOZ (dématérialisation des factures), Kyriba (logiciel de trésorerie), IZYPEO (logiciel RSE et Bilan Carbone), OCTIME (logiciel de gestion des temps et de planification RH) – sont également hébergées grâce au cloud computing.

L’utilisation de technologies en nuage se révèle être une bonne solution écologique dans la mesure où elle réduit fortement le besoin en ressource physique puisqu’il est mutualisé. C’est aujourd’hui, la meilleure solution pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre du secteur informatique grâce à la concentration des ressources. D’ici 2024, les grands acteurs du cloud computing (Google, Microsoft, etc.) s’engagent à contribuer à l’écologie mondiale en créant des centres de données avec des méthodes durables et en privilégiant des zones d’implantation où les énergies renouvelables sont largement développées.

Les répercussions que le cloud computing peut avoir sur le taux de CO2 mondial dépendront principalement des modalités de conception des centres de données dans les prochaines années, c’est donc un point important à surveiller pour choisir les acteurs les plus propres.

 

Découvrez d’autres conseils sur la communication responsable ou la sobriété numérique sur le site de l’ADEME.