Agir en faveur de l’abeille mellifère 12 juillet 2019

Les abeilles contribuent activement à la pollinisation des plantes dont nous consommons quotidiennement les fruits*. En France, environ 70% des 6000 espèces de plantes recensées, sauvages et cultivées, sont pollinisées par les insectes pollinisateurs et certaines plantes en dépendent totalement.

 

Le groupe Charlois a souhaité réintroduire des ruches à Murlin, à proximité immédiate de la forêt des Bertranges.

 

Pour mener à bien ce projet, le groupe a fait appel à Sébastien Guillerand (Abeilles et Découvertes), apiculteur installé à Poiseux, afin qu’il mette en place 10 essaims dans 10 ruches en chêne sur le territoire de la commune. Un soutien à l’initiative locale, à la protection de l’espèce et au développement des colonies par l’essaimage artificiel et la récupération d’essaim naturels.

 

Sébastien Guillerand propose également des ateliers apicoles au cours desquels il fait découvrir l’abeille mellifère, le fonctionnement d’une ruche et la récolte du miel. On y apprend par exemple à bien reconnaître l’abeille (petits poils visibles, couleur des rayures et tibias postérieurs élargis), les différentes activités qu’une abeille ouvrière exerce au cours de sa vie (nettoyeuse d’alvéoles, nourrice, maçonne, magasinière, ventileuse, gardienne et butineuse) ou bien encore les modes de communication de l’abeille. Grâce à la glande de Nasanov, l’abeille émet des phéromones de regroupement qui attirent les autres abeilles de l’essaim et les amènent à se regrouper. La danse de l’abeille permet quant à elle d’indiquer aux butineuses la direction et la distance à parcourir pour atteindre une zone densément fleurie.

 

Le groupe Charlois a par ailleurs planté de nombreuses fleurs sur la commune afin de diversifier les sources nectarifères et pollinifères**. Ce genre d’action peut être menée par chacun d’entre nous dans son jardin ou sur son balcon afin d’aider les abeilles à produire le miel dont elles ont besoin pour survivre.

 

Photographies : © Christophe Deschanel

 

*A noter que les abeilles sont aujourd’hui menacées par les produits chimiques, le manque d’habitats naturels et l’évolution de l’agriculture.

**Les abeilles couvrent un rayon de butinage d’environ 3 kilomètres autour de leur ruche et doivent butiner des centaines de milliers de fleurs pour fabriquer 1 kg de miel ; une abeille produit en moyenne 1 gramme de miel au cours de sa vie.

Présentation « Rendre au futur ce qui a été légué par le passé »

Ce précepte, véritable plaidoyer en faveur du développement durable, est la règle fondamentale qui guide chacune des actions et activités du Groupe Charlois. Lire la suite