Environnement
Les célébrations Journée mondiale de l’environnement – La biodiversité 5 juin 2020

Consciente que la protection, la sauvegarde et l’amélioration de l’environnement sont des questions d’importance majeure qui favorisent le bien-être des populations et le développement économique à travers le monde, l’Organisation des Nations Unies a désigné le 5 juin Journée mondiale de l’environnement. L’ONU a choisi la biodiversité comme thème de cette journée 2020. L’organisation lance ainsi un appel à l’action pour lutter contre la perte accélérée d’espèces et la dégradation du monde naturel. Le constat est en effet alarmant. Dans les dix prochaines années, l’ONU estime qu’une espèce sur quatre, sur 8 millions d’espèces, pourrait avoir disparu.

 

Gestion durable des forêts

Chaque année, les plantes marines produisent plus de la moitié de l’oxygène de notre atmosphère. Tandis que les arbres purifient notre air, absorbant du dioxyde et libérant de l’oxygène en échange. Il est donc plus que jamais urgent de préserver ces écosystèmes. Dans le cas des forêts, il faut veiller à les gérer de façon responsable. Et ce, afin assurer leur renouvellement dans le respect de la biodiversité et de la protection des sols.

Le rapport 2020 de la FAO sur La situation des forêts du monde insiste dans ses conclusions sur le fait que « la conservation et l’utilisation durable des forêts et des arbres dans le cadre d’une gestion intégrée des paysages, couvrant l’ensemble du continuum allant des forêts intactes aux forêts de plantation, en passant par les arbres dans les systèmes agroforestiers, les champs et les terres dégradées, sont essentielles à la conservation de la biodiversité mondiale ainsi qu’à la sécurité alimentaire et au bien-être de l’humanité. Il apparaît donc indispensable d’intégrer la conservation de la biodiversité dans la gestion des forêts ».

 

La filière bois

Dans nos métiers de la filière bois, il faut être particulièrement attentif à ces questions environnementales. Les approvisionnements en bois doivent ainsi être systématiquement réalisés dans des forêts certifiées et gérées durablement ; comme c’est le cas pour 100% des approvisionnements de notre groupe. La gestion durable des forêts s’appuie notamment sur des bonnes pratiques et des usages professionnels reconnus, partagés et contrôlés. Le respect du milieu forestier permet de préserver la biodiversité, les sols, la qualité de l’eau et des zones humides. Ces bonnes pratiques préviennent également des risques de pollution ou de dégradation lors des travaux menés dans la forêt.

 

En complément de notre engagement dans la gestion durable des forêts, le programme de plantation d’arbres du fonds Charlois pour l’Art et la Forêt, financé par nos maisons, nous permet ainsi de totaliser un prélèvement d’arbres moins élevé que ce que la forêt produit.

 

Pour être efficace et faire face à l’urgence climatique qui menace également la biodiversité, il est primordial de veiller à réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Le Bilan carbone® de l’ensemble de nos maisons, en cours de réalisation, permettra de mettre en évidence nos points critiques. Nous mettrons ensuite en place les actions nécessaires pour réduire nos émissions.

 

Autant de prises de position, de projets et d’objectifs qui nous inscrivent dans une dynamique de développement durable et de préservation de l’environnement. Car, et il est important de le rappeler, une forêt gérée de façon dynamique et durable séquestre 4 fois plus de CO2 qu’une forêt non gérée.

 

 

Photos © Christophe Deschanel